venez découvrir le plaisir de la glisse dans les airs

LEXIQUE DES AILES DELTA

lexique aile

 

 

 

  • Tirer : amener les montants de trapèze vers soi afin d’augmenter la vitesse de l’aile

 

  • Ralentir : diminuer l’effort à tirer afin par exemple de gérer son palier.

 

  • Finesse : Rapport entre le dénivelé et la distance horizontale parcourue, ex : finesse 10 = 10km parcourue pour 1000m de dénivelé.

 

  • Approche: Phase de vol qui permet la transition entre la phase de vol et le point d’entrée en finale.

 

  • Point entrée en finale: Point de départ de la finale situé entre finesse 1 et 2 des obstacles d’entrée de terrain et à une hauteur minimale de 25 mètres

 

  • Finale : phase de vol en ligne droite ou presque situé entre l’approche et le palier, la vitesse est alors supérieure à la vitesse de vol habituelle.

 

  • Palier : Phase de vol entre la finale et le poussé final, hauteur constante, vitesse décroissante, l’effort à tirer décroit lentement.

 

  • Poussé (final) : tendre les bras vers le haut et l’avant pour repousser les montants de trapèze afin de stopper l’aile….à proximité immédiate du sol seulement

 

 

 

MONTAGE D’UNE AILE

 

Technique :

  1. Ouvrir la housse, sortir les montants, fixer la barre de contrôle (avec les roues)   en faisant attention à la direction des câbles
  2. Lever le trapèze et retourner l’aile en tenant d’une main les câbles de nez et de l’autre le nez du delta, le poser sur les roues. Enlever la housse
  3. Ouvrir un peu les ailes et fixer les floatings, puis finir d’ouvrir les ailes (pas complètement pour pouvoir enfiler les lattes plus facilement), monter le mât et mettre le câble de mât.
  4. Installer les lattes (rouges à gauche et noires à droites, en commençant par les plus grandes. Puis étarquer l’aile. On peut ne mettre que 3 lattes de chaque côté et finir les autres après avoir étarqué.
  5. Mettre le câble de nez et le capot de nez, ranger la housse.
  6. Prévol !!

 

  • Prévol: vérification de l’aile ; câbles tendus, push-pins, capot de nez, bord d’attaque, départ et arrivée des câbles, floating, attaches des lattes, câbles de mât et de rappel, boulonnerie de l’aile, toujours vérifier l’accrochage avant le décollage ; la prévol doit se faire avec concentration, sans parler à quelqu’un d’autre, d’un bout à l’autre en partant du milieu, tjrs dans le même sens, le plus près possible du moment du décollage.

Une bonne visite prévol doit être  méthodique (commencer tjrs au même endroit en tournant dans le même sens), détaillée (état général et montage), ininterrompue (et sans papoter avec son pote), et le plus près possible de l’instant de départ. Elle comporte aussi une phase de réflexion sur les conditions de vol.

 

Pourquoi :

  • Mettre les floatings avant d’ouvrir les ailes (beaucoup plus faciles car on voit les trous dans le bord d’attaque). Idem pour le démontage
  • A quoi servent les rondelles des push-pins ? les trous dans la barre de contrôle peuvent s’ovaliser (aluminium mou), et les billes des push-pins passer dedans… les rondelles inox vont les bloquer. Il n’y a pas de rondelles dans le push-pin du câble de nez, car le trou dans le profilé en U de la quille ne peut pas s’ovaliser (inox)
  • Pourquoi les câbles latéraux, tendus sur les mambos ne le sont pas sur les ailes perf ?

Parce que les ailes perf ont de l’over-drive, qui permet de tendre plus les ailes et de les rigidifier ; cela leur permet d’avoir moins de trainée, donc plus de finesse dans les transitions.

télécharger en .doc